Vous êtes ici : Accueil Actualités Articles Le Premier ministre annonce un plan d’action contre la radicalisation
jeudi, 19 mai 2016

Le Premier ministre annonce un plan d’action contre la radicalisation

Le Premier ministre annonce un plan d’action contre la radicalisation

Le Chef du gouvernement a présenté un plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme lundi 9 mai. Elaboré pour apporter une réponse globale à ces fléaux, le plan comprend 80 mesures.




Prévenir et « guérir ». Le plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme présenté par le Premier ministre lors du Comité interministériel pour la prévention de la délinquance et de la radicalisation marche sur deux jambes. Il vise à lutter plus efficacement contre le djihadisme, « grand défi de notre génération » selon Manuel Valls.

Il est vrai qu’on ne peut ignorer l’ampleur du phénomène lorsqu’on consulte les chiffres des signalements : près de 9 300 personnes pour radicalisation violente, dont 4 600 via la plateforme nationale de signalement et 4 900 via les états-majors de sécurité départementaux.

La stratégie élaborée par le Gouvernement repose sur le traitement en amont du phénomène de radicalisation, par un renforcement des mesures de prévention avec le contrôle accru des établissements hors contrat et de l’enseignement à domicile, le développement de l’éducation aux médias, un traitement renforcé des problèmes de santé mentale, le renforcement des actions de la protection judiciaire de la jeunesse en milieu ouvert. Agir en amont, c’est également se donner les moyens de mieux détecter ces phénomènes. La France se dotera donc de moyens supplémentaires avec la mise en œuvre des PNR français (progressivement cet été) puis européens, dont la vocation est de détecter les déplacements des terroristes. Un effort intense de détection en prison sera réalisé avec notamment la décision de doter l’administration pénitentiaire d’un service de renseignement de plein exercice.

Pour les individus qui ont déjà franchi les portes de la radicalisation, le plan comporte également des mesures pour agir en aval. Il prévoit une prise en charge plus étroite de ces personnes, avec notamment le doublement en 2 ans des capacités d’accueil tous dispositifs confondus et la création de centres de réinsertion dans chaque région d’ici 2017. Construire de puissants contre-discours et soutenir les actions de recherche sont également des impératifs, tout comme l’objectif de bâtir un partenariat plus actif avec les collectivités.

Liens rapides

 

Permanence Parlementaire

La permanence parlementaire est située au 11 avenue d’Ostrach - 91580 Etréchy.

Elle est ouverte le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14 heures à 18 heures
et le samedi de 9 heures 30 à 12 heures, uniquement sur rendez-vous.

Nous contacter

Newsletter