Vous êtes ici : Accueil Actualités Articles Ce qu’il faut retenir de la 4ème Conférence Nationale du Handicap
vendredi, 20 mai 2016

Ce qu’il faut retenir de la 4ème Conférence Nationale du Handicap

Ce qu’il faut retenir de la 4ème Conférence Nationale du Handicap

François Hollande a conclu la CNH par une allocution dans laquelle il a réaffirmé sa volonté d’abattre les barrières auxquelles se heurtent encore les personnes en situation de handicap pour bâtir une société inclusive. Egrainant les objectifs et les voies à emprunter pour y parvenir, il a notamment missionné Claire-Lise Campion pour assurer le suivi du déploiement des Ad’AP.

La CNH doit normalement se tenir tous les trois ans. Le Chef de l’Etat a pour sa part souhaité réunir une deuxième conférence sous son quinquennat, preuve s’il en faut du soin qu’il porte à l’entreprise solidaire que représente l’émergence d’une société inclusive où chacun trouve sa place. De nombreux intervenants se sont exprimés au sujet du logement, de l’emploi ou de l’éducation lors des tables rondes. Associations et personnes en situation de handicap, venues avec leurs parcours de vie, ont pu s’exprimer sans fard en présence des membres du Gouvernement.    

Ce Gouvernement qui, a rappelé François Hollande dans son allocution, s’est engagé dès 2012 à mettre en place une politique ambitieuse. Des progrès ont été réalisés ou sont en cours de réalisation.

En matière d’inclusion scolaire notamment, avec 280 000 enfants handicapés scolarisés (soit un tiers de plus qu’à la rentrée 2011), le développement des unités d’enseignement en maternelle pour les enfants autistes (60 structures créées depuis 2012 et 50 le seront d’ici 2017), l’adoption par les universités des schémas handicap (25 aujourd’hui contre 2 en 2012) ou encore les 100 unités transférées des structures médico-sociales vers les établissements scolaires. Ajoutons à cela le cadre d’emploi mis en place en 2014 pour les Auxiliaires de vie scolaire (AVS) permettant la pleine reconnaissance de ces acteurs indispensables.

En matière d’accessibilité, avec la mise en œuvre des Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) ou les dispositions prévues dans le projet de loi pour une République numérique (Consultez l'article de Claire-Lise Campion relatif à la première lecture du projet de loi pour une République numérique).

En matière d’autisme, avec le 3ème plan autisme qui permet notamment la mise en œuvre d’un dépistage précoce. En matière d’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, avec les mesures proposées au sein de la loi travail en cours d’examen au Parlement : développement du concept d’emploi accompagné porté par le service public de l’emploi avec l’appui de tous les établissements et services d’aide par le travail (ESAT), le regroupement de structures qui se partagent actuellement des missions, la création du Compte Personnel d’Activité qui bénéficiera directement aux personnes handicapées ou encore un nouveau soutien à l’investissement pour que les ESAT puissent moderniser leurs équipements.


Rappelant ces progrès, le Président n’a pas pour autant oublié le chemin que notre société doit encore parcourir. Aussi a-t-il tracé de nouvelles perspectives :

  • Il a réaffirmé l’impératif que doit être l’accessibilité et a confié une mission à Claire-Lise Campion pour un suivi « exigeant » du déploiement de l’outil Ad’AP ;
  • Il a annoncé que le gouvernement engagera dès la rentrée 2016 la transformation des contrats aidés d’AVS en contrats d’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH). Ce qui signifie la création de 32 000 contrats d’accompagnant supplémentaires sur les 5 prochaines années dont plus de 6000 dès la rentrée 2016. A terme, ce seront 50 000 professionnels équivalent temps plein qui seront disponibles ;
  • Pour accompagner les évolutions engagées dans les établissements médico-sociaux, répondre à l’enjeu de transformation de l’offre médico-sociale et proposer des formules adaptées aux besoins de chacun, l’Etat mobilisera une enveloppe de 180 millions d’euros sur 5 ans, avec un abondement exceptionnel de 60 millions d’euros du plan d’aide à l’investissement pour équiper les structures et prévoir la formation des personnels ;
  • Conscient des vertus de l’intelligence collective, le Président appelle à mutualiser les bonnes expériences des départements via un système d’information des MDPH permettant d’avoir un outil permanent de suivi et d’évaluation. Les départements qui s’engageront dans cette démarche bénéficieront d’un soutien financier exceptionnel ;
  • Longuement évoqué au cours de la matinée au travers du dispositif « une réponse accompagnée pour tous », l’objectif d’une solution pour tous est maintenu. La stratégie médico-sociale devra comporter un volet dédié au polyhandicap qui s’attachera à la formation des équipes de soins, au renforcement des structures médico-sociales et au soutien des proches.
  • Un 4ème plan autisme sera adopté, un plan « de l’apaisement, pour avoir toutes les réponses » ;
  • Pour l’accès au logement, les derniers obstacles au développement des formes de logement accompagné et d’habitat partagé seront levés. 1500 places de plus en pensions de famille devront être créées.
  • En matière de simplification, la carte mobilité inclusion remplacera dès 2017 les cartes d’invalidité, de priorité et de stationnement. Son délai de délivrance sera ramené à quelques semaines. Le délai de renouvellement de l’AAH sera, lui, allongé de plusieurs années pour les allocataires dont le taux d’incapacité est supérieur à 80%. Le délai de validité des certificats médicaux sera porté à 6 mois au lieu de 3 ;
  • Enfin, véritable gain de pouvoir d’achat, la prime d’activité pourra être cumulée avec l’AAH.

 

Regarder la vidéo intégrale de la 4ème Conférence Nationale du Handicap

Consulter le discours de la ministre des Affaires sociales et de la Santé

Consulter le discours de la secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion

Dernière modification le vendredi, 20 mai 2016

Liens rapides

 

Permanence Parlementaire

La permanence parlementaire est située au 11 avenue d’Ostrach - 91580 Etréchy.

Elle est ouverte le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14 heures à 18 heures
et le samedi de 9 heures 30 à 12 heures, uniquement sur rendez-vous.

Nous contacter

Newsletter