Vous êtes ici : Accueil Actualités Articles Refonte d’offre RER C : une première réunion de concertation s’est tenue lundi 3 juillet
jeudi, 06 juillet 2017

Refonte d’offre RER C : une première réunion de concertation s’est tenue lundi 3 juillet

Refonte d’offre RER C : une première réunion de concertation s’est tenue lundi 3 juillet

Suite à l’annonce du Syndicat des transports d’Ile-de-France d’opérer une refonte de l’offre RER C, projet baptisé SA 2020, le coup d’envoi de la concertation a été donné lundi 3 juillet. Claire-Lise Campion, représentée lors de cette rencontre, invite les usagers à manifester leurs désidératas et veillera, pour sa part, à ce que les temps de trajet des usagers du sud de la ligne ne soient pas impactés par cette réorganisation.

Elus et associations d’usagers du secteur dit « sud 1 » (portions Savigny – Saint-Martin d’Etampes/ Dourdan la Forêt) ont été accueillis par le directeur de la ligne C, Monsieur Bertrand Gosselin, salle Maison Neuve à Brétigny-sur-Orge. Ils ont ainsi inauguré la première réunion de la démarche de concertation, lancée par le STIF, visant à faire évoluer l’offre de la ligne. Pour rappel, cette dernière a été découpée en 5 secteurs correspondant à autant de groupes de travail. Tous se réunissaient dans le courant de la semaine (le 4 juillet pour le secteur Ouest et le 5 juillet pour le secteur Sud 2).

Définie comme une rencontre de co-construction, la réunion du 3 juillet avait pour objet de poser le cadre de la concertation. Aussi, la phase de constat a occupé une large part de la rencontre. Lors de leur présentation, les intervenants de la SNCF et du STIF ont longuement insisté sur le diagnostic de la ligne. Ils ont une fois encore souligné sa complexité (7 branches qui traversent 7 départements, soit de nombreux point de rendez-vous à gérer), sa conception « d’un autre âge », ses nombreux points de fragilité, des flux de voyageurs qui ne correspondent pas à la desserte etc. Donnée importante, la ligne C est la seule ligne dont la ponctualité baisse en continu depuis 2013. Si toutes les branches sont touchées par ce manque de performance, les tronçons de Dourdan et d’Etampes enregistrent les plus faibles taux de ponctualité.

Au terme de la présentation, 5 axes de travail ont été présentés par la SNCF :

  • Construire le plan de transport intégrant la réalisation des travaux prévus 2020-2025 ;
  • S’interroger sur les missions/dessertes sur ou sous-dimensionnées ;
  • Stopper la contamination entre branches, en réduisant la longueur des missions ou en les isolant davantage ;
  • Construire une grille horaire et une desserte robustes en conception ;
  • Simplifier et rendre plus compréhensible la desserte du RER C.


Parole a ensuite été donnée à l’auditoire. Parmi les remarques des élus, le non-retour à une desserte nominale dans le Val d’Orge a été pointé à plusieurs reprises (8 trains par heure avant incendie du poste des Ardoines contre 4 à présent). Beaucoup ont également demandé une meilleure prise en compte des projets d’infrastructures de transport à venir dans la réflexion globale (Tram Train Massy Evry, Grand Paris Express etc.) ainsi qu’une anticipation des évolutions animant les territoires (dynamiques démographiques, projets d’aménagements locaux etc.). Enfin, plusieurs d’entre eux ont insisté sur la nécessité pour la SNCF de développer et d’améliorer sa communication auprès des voyageurs lorsque se produisent des incidents qui paralysent le trafic. Du côté de l’association circule, la proposition de rendre certaines missions terminus Austerlitz a été mise en avant. Cette possibilité serait à questionner selon la SNCF qui a également évoqué les adaptations du plan de circulation qui ont eu lieu à l’automne 2016 et au printemps 2017 sur le tronçon de Dourdan comme une des pistes de réflexion. A ce stade, a tenu à rappeler Monsieur Gosselin, la SNCF ne se positionne sur aucune option et souhaite écouter.

A l’issue de ce rendez-vous qui a duré près de 3 heures, Monsieur Gosselin a indiqué qu’une deuxième réunion du groupe de travail Sud 1 devrait avoir lieu après les vacances de la Toussaint. La nouvelle desserte devra, elle, être opérationnelle au 1er janvier 2020 afin de la rendre compatible avec le programme des travaux prévu sur la période 2020 – 2025.

Afin de recueillir les retours des élus et des usagers, une adresse courriel a été mise à disposition : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Consultez le document projeté au cours de la réunion du 3 juillet 2017 (diagnostic de la ligne et axes de travail)

Dernière modification le vendredi, 07 juillet 2017

Liens rapides

 

Permanence Parlementaire

La permanence parlementaire est située au 11 avenue d’Ostrach - 91580 Etréchy.

Elle est ouverte le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14 heures à 18 heures
et le samedi de 9 heures 30 à 12 heures, uniquement sur rendez-vous.

Nous contacter

Newsletter